Investir dans un Mobil Home

Investir dans un Mobil Home

5. Et si finalement je ne souhaite pas investir... ?

Après mure réflexion, peut-être ferez-vous le choix non pas d'acheter un Mobil Home pour en faire un investissement locatif, mais tout simplement pour vous et votre famille, pour en profiter le plus souvent possible durant la période d'ouverture.

Même si vous n'êtes pas dans cette démarche d'investissement, les points de vigilance évoqués précédement sont à prendre à compte.

 

Petit rappel ci-dessous des questions importantes à se poser avant d'acheter votre Mobil Home.

 

1- Quel camping et quel Mobil Home pour quelle(s) utilisation(s) ?

Dans ce cas là, point besoin de cibler un camping 3 ou 4 étoiles qui ont souvent des parcelles avec un tarif élevé. Le bon camping sera celui vous fera envie et qui offrira les services et les équipements correspondants à vos besoins. A quoi bon payer chaque année une parcelle 4 000 ou 5 000 € pour des terrains de sport, une supérette ou une grande salle de spectacle que vous n'utiliserez pas ?? A rien, on est d'accord.

 

Les villages vacances du groupe Eldapi peuvent représenter, de ce point de vue, une alternative intéressante : 4 étoiles mais une parcelle au tarif unique à moins de 2 900 € par an et le respect des points clés rappelés ci-dessous.

 

Donc, premier point, soyez au clair sur vos besoins et trouvez un camping qui se situe dans ce cœur de cible.

 

Le raisonnement sera le même pour le Mobil Home : 2 chambres et une pièce à vivre plus grande ou 3 chambres et une pièce centrale plus petite ? Et pourquoi pas 2 chambres et une (plus) petite pièce centrale, ce qui se traduira par un plus petit prix... ? Surtout si vous avez une grande terrasse qui fera office de pièce supplémentaire.

Ah mais oui mais la terrasse... Couverte ou non ? Intégralement couverte ou semi-couverte ?

Là encore, la réponse à ces questions dépendra de votre besoin, et à nouveau il serait inutile de payer plus cher un Mobil Home de 35m² avec 3 chambres si finalement un Mobil Home de 29m² avec 2 chambres est suffisant.

 

2- Restez vigilant sur le choix du camping...

Une fois ces préalables éclaircis, certains conseils mentionnés dans le point 3-1 restent valables, même si vous ne souhaitez pas faire du locatif :

  1. L'engagement qu'il ne vous sera pas demandé de changer de Mobil Home tous les 4 ou 5 ans.
  2. La possibilité de choisir et d'aménager sa parcelle (plantations, abri de jardin, etc.).
  3. Les dates d'ouverture du camping. 
  4. Le coût annuel de la parcelle et les augmentations annuelles.

 

3- Penser à la location occasionnelle

Le problème avec l'achat d'un Mobil Home, surtout si vous n'êtes pas dans une démarche d'investissement, c'est qu'à la fin, une fois le Mobil Home hors service, il ne vous reste rien (enfin si, des souvenirs de vacances, des rires, des émotions, du soleil, de la détente, bref, la vie...).

Face à ça, il n'y a pas de solution miracle. Mais une possibilité d'amoindrir les frais : louer ponctuellement son Mobil Home.

L'idéal est alors d'arriver à couvrir les frais annuels de la parcelle par les locations que vous pourrez réaliser. Quitte à sacrifier une ou deux semaines entre juin et août.

Et si vous ne voulez pas vous ennuyer avec ce que cela implique (annonces sur Internet, états des lieux, cautions, etc.), certains campings peuvent gérer la chose pour vous (en prenant une substantielle commission malheureusement) en mettant votre Mobil Home en location durant les semaines que vous souhaitez.

C'est donc un point que vous devez garder en tête au moment du choix du camping.



19/11/2014

Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser