Investir dans un Mobil Home

Investir dans un Mobil Home

1. Pourquoi investir dans un Mobil Home ?

En tant que 1ère destination touristique mondiale, la France draine une affluence touristique incomparable qui bénéficie à toutes les régions. Ce sont ainsi près de 80 millions de vacanciers étrangers qui chaque année viennent découvrir notre pays, et 85% des français qui restent en France pour leurs vacances. La demande d’hébergements est donc immense et concerne tous les types de clientèle et tous les budgets.

Avec la crise, la location de vacances entre particuliers a par ailleurs su séduire une clientèle toujours plus nombreuse grâce à une offre très variée et moins coûteuse (car elle permet, entre autres, d'éliminer les frais générés par les intermédiaires), à l’opposé des offres hôtelières.

Les gens sont à la recherche de locations de qualité, confortables, dans des villages vacances qui permettent aux petits comme aux grands de s'amuser et de se détendre pour un week-end, une semaine ou quinze jours.

 

Dans ces conditions, acheter un Mobil Home et le mettre en location est un placement intéressant, bien plus rentable qu'un livret (livret A, livret bleu, livret de développement durable, etc.) ou que des parts de S.C.P.I. (nous parlons en connaissance de cause !), d'autant plus lorsque l'on a pas le capital suffisant pour investir dans un appartement.

Vous trouverez ci-dessous la réponse à bon nombre des questions que vous vous posez.

 

Quelle est la durée de vie d'un Mobil Home ?

Un Mobil Home bien entretenu a une durée de vie de 20 ans, certains propriétaires méticuleux pouvant le conserver jusqu'à 25 ans.

 

Quel est le coût d'un Mobil Home ?

Pour un Mobil Home neuf, les prix varient de moins de 30 000 € à 55 000 voire 60 000 €. Et pour un Mobil Home d'occasion, d'un peu moins de 10 000 € à plus de 30 000 voire 35 000 €. En sachant qu'il est possible de trouver de très bonnes occasions autour de 20 000 € (somme de laquelle vous pourrez déduire la T.V.A., voir l’article dédiée !).

Un peu comme pour une voiture, tout dépend ensuite de la qualité des finitions et de l'équipement choisi : superficie (de 25 à 40m²), 2 ou 3 chambres, 1 ou 2 salles de bain, avec ou sans terrasse, etc.

 

Est-il préférable d'acheter un Mobil Home neuf ou d'occasion ?

Là encore, comme pour une voiture, un Mobil Home se décote très vite : 30% la première année, 15% la deuxième année, 10% la troisième année, 7% par an à partir de la quatrième année. Ainsi, en trois ans, votre Mobil Home a perdu la moitié de sa valeur, alors qu'il est comme neuf !

En conséquence, il paraît plus pertinent et rentable d'acheter un Mobil Home d'occasion, vieux de 4 ou 5 ans, afin de tabler sur une quinzaine d'années restante d'exploitation.

 

Est-on propriétaire ou locataire de la parcelle dans le camping ?

Dans la quasi totalité des campings, vous ne pourrez pas acheter votre parcelle. Celle-ci fera l'objet d'une location à l'année, renouvelable par tacite reconduction, à un tarif qui pourra varier selon sa superficie, la classification du camping (le nombre d'étoiles), sa proximité avec la mer/l'océan, etc. Compter entre 2 000 et 6 000 € par an.

En contrepartie de ce prix parfois élevé, la location de la parcelle comprend :

  • vos consommations en eau ;
  • vos consommations en électricité ;
  • vos consommations en gaz (si votre Mobil Home est situé sur une parcelle raccordée au gaz. Sinon il vous faudra acheter des bouteilles) ;
  • l'entretien de la parcelle.

 

Combien se loue un Mobil Home ?

Si vous faites le choix d'acheter un grand Mobil Home au sein d'un village vacances haut de gamme (au moins 4 étoiles) à proximité de la mer ou de l'océan, vous pourrez louer les quinze premiers jours du mois d'août jusqu'à 1 350 € / semaine !

Oui, comme vous, nous n'avions pas conscience de la demande et des tarifs pratiqués. Et pourtant, à cette période là de l'année et à ce prix, vous refuserez du monde...

 

Comment gérer à distance les locations de son Mobil Home ?

C'est une question légitime. Pour autant, ce n'est pas une difficulté. En effet, comme indiqué précédemment, nous vivons à Lyon et avons pourtant investi dans un Mobil Home en Charentes-Maritimes, soit à 7 heures de route de chez nous !

Comment faisons-nous ? Nous faisons appel à une personne de confiance, qui nous a été recommandée par d'autres propriétaires, et qui travaille sous le statut d'auto-entrepreneur. Elle gère pour nous les états des lieux d'entrée et de sortie, photos à l'appui, et veille à ce que tout se passe bien au quotidien. Cela représente un certain coût mais nous assure une tranquillité d'esprit sans laquelle ce projet n'aurait pas été possible.

La plupart des propriétaires que nous connaissons ont opté pour la même solution que nous, car la majorité n'habite pas à proximité du Mobil Home.

Enfin, sachez que certains campings proposent également d'assurer ce service pour vous (mais attention aux tarifs proposés...).

 

Quels sont les taxes et impôts à payer quand on achète un Mobil Home ?

Il faut savoir :

  • qu'un Mobil Home n'est pas soumis à la taxe foncière ;
  • qu'un Mobil Home n'est pas soumis à la taxe d'habitation ;
  • qu'un Mobil Home ne nécessite pas, pour l'acquisition, un acte notarial. Au même titre qu'une voiture, le Mobil Home est considéré comme un bien mobilier (et non comme un bien immobilier). Votre titre de propriété sera donc constitué par votre facture d'achat.

Par contre vous devrez vous acquitter de la taxe de séjour (entre 100 et 200 € par an, à intégrer dans le tarif des locations).

Concernant l'impôt sur le revenu, il y a plusieurs possibilités :

  • il y a les petits filous, qui ne déclarent rien de leurs revenus locatifs. Au-delà de l'aspect (a)moral d'une telle pratique, sachez que les contrôles des services fiscaux (qui ont bien compris le manque à gagner) sont de plus en plus fréquents...
  • il y a celles et ceux qui déclarent les revenus locatifs, ce qui a pour conséquence de faire augmenter le montant de leur impôt sur le revenu ;
  • il y a celles et ceux, comme nous, qui sont sous statut L.M.N.P. (Loueur en Meublé Non Professionnel) ce qui leur permet de limiter très sensiblement l'impact en terme d'impôt (pour en savoir plus sur le statut L.M.N.P., cf. la page L.M.N.P. et récupération de la T.V.A.)

 

Concrètement, ça donne quoi ?

Oui, nous savons, nous avançons des chiffres, mais au final, cela donne quoi ? C'est la question, légitime, que vous vous posez...

Prenons un exemple, avec un Mobil Home d'occasion (disons vieux de 5 ans) avec 3 chambres et plutôt bien équipé, installé dans un village vacances 4 étoiles, avec une parcelle louée environ 4 000 € par an.

Ce Mobil Home est acheté 25 000 €. Vous récupérez la T.V.A. à 20 % sur cet achat soit 5 000 €, donc votre Mobil Home vous revient à 20 000 €.

En partant sur 2 500 € de bénéfices par an, vous avez remboursé votre Mobil Home en 8 ans (2 500 € * 8 = 20 000 €).

Comme indiqué plus haut, en partant sur un Mobil Home d'une durée de vie de 20 ans, il vous reste encore 7 années d'exploitation, soit 2 500 € * 7 = 17 500 €.

On prend un peu de marge pour les aléas et ont dit entre 10 000 € et 15 000 € de bénéfices potentiels sur la durée de l'opération.

 

Attention, il s'agit là d'une projection à partir d'un exemple type, les données peuvent varier en fonction du coût d'achat initial, de la durée de vie effective de votre Mobil Home, des revenus locatifs que vous réaliserez, néanmoins une réalité demeure, investir dans un Mobil Home peut être un placement rentable...

Nous envisageons d'ailleurs d'en acquérir un second d'ici 2 à 3 ans.

 

Il n'y a pas que l'argent dans la vie...

En conclusion de cette présentation, c'est un point qu'il nous semblait important de rappeler...

Car au delà de l'aspect rentable d'une telle opération, votre Mobil Home vous offrira également un pied à terre gratuit pour passer des fins de semaine ou des vacances en famille lorsque celui-ci n'est pas loué.

Vous avez ainsi la possibilité de vous réserver une semaine en été pour en profiter pleinement (en décalé, comme nous, au mois de juin, lorsque les demandes sont un peu moins importantes), ou de sauter sur l'occasion d'un week-end non loué pour vous octroyer quelques jours de détente bien mérités !



16/11/2014

Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser